011L8ARM3

Approche de la réception

Cette U.E permet à l’étudiant d’analyser l’œuvre littéraire à partir du public qui la reçoit et non à partir de celui qui la crée. Elle élabore une nouvelle approche critique inspirée par l'école de Constance qui s'intéresse à la réception et à l'esthétique de l'œuvre littéraire.


Temps présentiel : 23 heures


Charge de travail étudiant : 100 heures


Méthode(s) d'évaluation : Note de recherche


Référence :
BARTHES Roland, Le Plaisir du texte, Paris, Seuil, 1982, coll. Points Essais. BOURDIEU Pierre, Les Règles de l’art, Paris, Seuil, 1998. BUTOR Michel, Répertoire II, Paris, éd. De Minuit, 1964. Colloque sur la situation de la littérature, du livre et des écrivains, Paris, éd. sociales, 1976. ECO Umberto, Lector in fabula, coll. Biblio, Grasset, Paris, 1985. GENETTE Gérard, Seuils, Paris, Seuil, 1987. GOULEMOT Jean-Marie, Pratiques de la lecture, Paris, Payot-Rivages, 1985. GRACQ Julien, En lisant en écrivant, Paris, Corti, 1980. ISER Wolfgang, L’Acte de lecture, Bruxelles, Mardaga, 1976. JAUSS Hans Robert, Pour une esthétique de la réception, Paris, Gallimard, 1978. JOUVE Vincent, La Lecture, Paris, Hachette, 1993, coll. Contours littéraires. PICARD Michel, La Lecture comme jeu, Paris, Minuit, 1986. RANCIÈRE Jacques, Aisthesis. Scènes du régime esthétique de l’art, Galilée, 2012. RIFFATERRE Michael, La Production du texte, Paris, Seuil, 1979. SARTRE Jean-Paul, Qu’est-ce que la littérature ?, Paris, Gallimard, 1948. STAROBINSKI Jean, La Relation critique, Paris, Gallimard, 1970. TPC