Webmail Annuaire Contact
Historique


La décision de fonder la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université Saint-Joseph remonte à l’année 1976, lorsqu’un groupe d’anciens responsables de la célèbre Ecole des lettres de Beyrouth décide de donner à cette école qui vient de fermer ses portes un successeur de taille et de combler ainsi le vide laissé par la fermeture d’une institution qui fut pendant trente ans le haut lieu de l’enseignement des grandes disciplines en sciences humaines au Liban et en Orient.

Avec six départements au départ, (Lettres françaises, Philosophie, Histoire et Géographie, Psychologie et Sociologie en plus de l’Institut de Lettres Orientales qui devient pour deux décennies le  Département de Lettres Arabes avant de retrouver son nom historique en 1996 tandis que les départements d’Histoire et de Géographie se scinderont), la Faculté  est inaugurée en octobre 1977. Lui sont ensuite  successivement  rattachés le Centre de Recherche et d’Etudes Arabes et le Centre d’Etudes sur le Monde Arabe Moderne (en 1977), l’Ecole Libanaise de Formation Sociale (en 1978) et l’Institut Libanais d’Educateurs (en 1979 – qui deviendra l’un des pôles de la Faculté des Sciences de l’Education en 1999). La raison de la constitution de cet ensemble est la nécessité de fédérer d’innombrables efforts dispersés, de réunir sous un seul toit des disciplines, des Ecoles ou des Centres de Recherche ayant tous un même objectif, à savoir la constitution d’un pôle d’enseignement et de recherche en sciences humaines fidèle aux grands principes de l’humanisme cher aux Jésuites et qui leur fit fonder la Faculté orientale soixante-quinze ans plus tôt. C’est d’ailleurs pour élargir encore son champs d’action conformément à cette aspiration que sont ensuite fondés et rattachés à la Faculté le Centre d’Etudes des Langues (en 1977), l’Institut de Langues et de Traduction et l’Ecole de Traducteurs et d’Interprètes de Beyrouth (en 1980 – qui deviendra la Faculté des Langues en 2012) et enfin  l’Institut d’Etudes Scéniques et Audiovisuelles en 1988. En 1986 sont également déposés à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines des fonds de la bibliothèque de l’ex-Ecole des Lettres, fonds qui se développent par ailleurs de manière autonome pour compter aujourd’hui plus de 125 000 titres.

Depuis ces premiers temps et jusqu’aujourd’hui, l’expansion de la Faculté n’a pas cessé. Les formations nouvelles se sont multipliées (Tourisme, Environnement et aménagement du territoire, Relations internationales, Information et Communication, Gestion des ressources humaines), ainsi que les laboratoires (laboratoire de cartographie, laboratoire de télédétection, observatoire universitaire de la réalité socio-économique ou OURSE,  laboratoire de sociologie) et les Centres de recherche (Centre d’Etudes Michel  Henry, CERGES…). En 1997, est inauguré le Théâtre Monot, dans les sous-sol de la résidence des Jésuites, où verra également le jour, en 2000, le Musée de Préhistoire libanaise. En 2000, la Faculté déménage de ses locaux de la rue Huvelin pour s’installer dans ses nouveaux murs,  sur le bord de la rue de Damas où elle se dote d’une superbe bibliothèque et d’une autre salle de théâtre, le Béryte, tandis que d’année en année de nouvelles formations et de nombreux Master professionnels voient le jour ( master en critique d’art et curatoriat, master en conception et organisation des événements culturels et touristiques, master en psychologie cognitive), enrichissant considérablement l’offre de formation de l’une des Facultés les plus dynamiques de l’Université Saint-Joseph.

 

 

© 2016 Tous droits réservés pour textes et photos, Université Saint-Joseph, Service des publications et de la communication